advertisement
Français

Fresh Sounds Canada: Marie Davidson, Tenille Townes et plus

Voici nos recommandations hebdomadaires de chansons canadiennes incontournables, qui incluent aussi une nouvelle collaboration BADBADNOTGOOD avec Baby Rose, l'autrice-compositrice-interprète Haley Blais et ASKO, le nouveau projet de Marek Tyler de nêhiyawak.

Marie Davidson

Marie Davidson

Aytekin Yalçın via Facebook

Dans Fresh Sounds Canada, Billboard Canada vous propose un tour d'horizon des chansons incontournables de la semaine d'artistes en plein essor et sur le point d'exploser.


Marie Davidson, «Y.A.A.M.»


Marie Davidson a deux bonnes nouvelles pour nous. La première, c’est qu’elle vient de rejoindre la prestigieuse maison de disques européenne DEEWEE fondée il y a près d’une décennie par les frères David et Stephen Dewaele de Soulwax. La seconde, et non des moindres: l’artiste montréalaise plusieurs fois sélectionnée au Polaris et nommée aux Grammy en 2020 (justement pour le remix de «Work It» par Soulwax) revient avec une nouvelle chanson et annonce la sortie prochaine d’un album. «Y.A.A.M.» (lisez «Your Asses Are Mine», s’il vous plaît) est ainsi une élégante ode électronique aux paroles acérées dont elle seule a le secret, en anglais comme en français - «F for the fakers, U for utterly, C for calculated, K for not so king, Y for your bullshit, O for it’s over, U were using me, yes you were using me». Marie Davidson fait bien ce qu’elle veut, toujours à sa façon, et on aime vraiment ça! -Amélie Revert

advertisement

Baby Rose feat. BadBadNotGood, «One Last Dance»

BadBadNotGood de Toronto semble avoir une quantité infinie de collaborations parfaitement adaptées. Comme tant de chansons portant leurs empreintes par des artistes comme Charlotte Day Wilson et Daniel Caesar, ce morceau avec la chanteuse R&B de Washington, DC Baby Rose, ressemble à quelque chose que vous pourriez découvrir sur un vieux LP poussiéreux et penser qu'il existe depuis des générations. Baby Rose dit qu'elle a demandé au groupe «une de plus, une chanson country» et «One Last Dance» est immédiatement sortie de son cœur. Une expression douce-amère de nostalgie et de réflexion de bon augure pour leur prochain EP ensemble, Slow Burn, qui devrait sortir le 12 avril sur Secretly Canadian. -Richard Trapunski

Tenille Townes, «Thing That Brought Me Here»

L'autrice-compositrice-interprète Tenille Townes, lauréate de plusieurs prix de la musique country canadienne et Juno, vient de sortir ce nouveau single via Sony Music Nashville. La chanson profondément autobiographique montre Townes repensant à sa carrière et à sa vie avec gratitude, une chanson qui l'a emmenée directement au cœur de l'entreprise de musique country. «Il s'agit de mon camion qui est devenu pour moi le symbole de mon rêve et un morceau de ma maison», dit-elle. «Il y a dix ans, il m'a fallu 47 heures pour déménager de l'Alberta à Nashville.» Sa voix claire et expressive est bien soutenue par une production complète et dynamique. Vendredi, les billets ont été mis en vente ici pour la longue tournée (19 dates) de Townes Thing That Bought Me Here au Canada cet automne. - Kerry Doole

advertisement

Haley Blais, «Somebody’s Son»

Le nouveau single de l'autrice-compositrice-interprète de Vancouver Haley Blais a été écrit et enregistré lors des sessions de son deuxième album complet récemment sorti et salué par la critique, Wisecrack. Il mérite certainement de voir le jour maintenant car il s'agit d'un joyau séduisant mettant en vedette la voix délicate mais doucement attrayante de Blais placée au sommet d'un décor musical clairsemé et atmosphérique qui correspond à la nature intime de ses paroles. «Je jure que je peux encore sentir le bleu d'où tu m'as embrassé», chante-t-elle. Le producteur et ingénieur du son (respectivement) David Vertesi et Jonathan Anderson et Blais ajoutent tous plusieurs instruments à la chanson. Blais est au milieu d'une tournée nord-américaine, avec cinq dates canadiennes restantes (itinéraire et billets ici). Clairement un artiste à surveiller de près. - Kerry Doole

advertisement

CHOIX DE LA RÉDACTION: ASKO, «nisis»

ASKO est un nouveau projet de Marek Tyler de nêhiyawak, mais Tyler souligne qu'il ne s'agit pas exactement d'un effort solo. ASKO s'appuie sur les connaissances partagées avec Tyler par ses proches et les membres de la communauté, conseils qui éclairent les paysages sonores électroniques de Tyler. «nisis», le premier album d'ASKO sur Dine Alone Records, est un morceau woozy inspiré des rythmes Chicken Dance de Seth Cardinal Dodginghorse. Tyler, après avoir vu une vidéo de la danse, a emprunté le jeu de jambes pour un motif de grosse caisse, en ajoutant des synthés gazouillants et des textures déformées. Dans l’ensemble, cela donne une instrumentale hypnotique à la fois détendue et énergisant, palpitant de vie. -Rosie Long Decter

advertisement

advertisement
Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)
Photo d' Austin Distel sur Unsplash
Français

Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)

Le radiodiffuseur public canadien est régulièrement critiqué et le pire, c'est qu'il mérite trop souvent des critiques. Mais sans cela, que se passe-t-il alors?

Qu'on le veuille ou non, CBC est notre source d'information essentielle

Rick Salutin, porte-parole et porte-parole en matière de médias, s'oppose à la rhétorique électorale du chef conservateur Pierre Poilievre, Brûlons et détruisons la CBC, avec un article d'opiniondu Toronto Star dans lequel il donne son vote de confiance au Old Dear que nous aimons trop souvent mettre au pilori lors d'assemblées publiques.

Les louanges de Salutin sont plus un compliment détourné qu'un éloge inconditionnel, mais tout soutien au radiodiffuseur public de nos jours est un cri de miséricorde dans une mer cruelle qui réclame la défenestration.

continuer à éleverShow less
advertisement