advertisement
Français

Nick Schofield et softcoresoft rejoignent Marie Davidson et Colin Stetson à la programmation 2024 de MUTEK

Le festival international des musiques électroniques et de la créativité numérique célèbre ses 25 ans en recevant de prestigieux invités.

Colin Stetson

Colin Stetson

Daniele Maldarizzi

La programmation (presque) complète du 25e anniversaire de MUTEK est désormais connue.

Bana Haffar, softcoresoft, Nick Schofield, Korea Town Acid et Orchestroll font notamment partie de la quarantaine de noms qui viennent d'être ajoutés à une programmation déjà très riche.


Au total, plus de 120 artistes de musiques électroniques et numériques d'avant-garde, tant locaux qu'internationaux, se succèderont sur les scènes du festival montréalais lors de quelque 80 performances qui auront lieu du 20 au 25 août 2024. Rappelons que la Québécoise Marie Davidson, les Canadiens Colin Stetson, Ciel ou encore Kara-Lis Coverdale, ainsi que les pointures internationales Roman Flügel, Jacques, Steffi et Waajeed sont également attendues à MUTEK cette année.

advertisement

Si une grande partie des événements MUTEK se dérouleront au MTELUS, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts et à la Société des arts technologiques (SAT), le New City Gas accueillera pour une deuxième année trois concerts inédits le 21 août, dont Film Scores for No One: a Patrick Watson project. Il s'agit de la nouvelle proposition instrumentale de l'auteur-compositeur-interprpète montréalais avec synthétiseurs modulaires pour laquelle il recevra plusieurs invités surprises.

MUTEK convie par ailleurs ses festivaliers chaque soir à l'Esplanade Tranquille pour des spectacles gratuits en plein air. Rappelons qu'en 2023, près de 46 000 personnes ont profité de cette expérience.

Les tout derniers noms des musiciens participants au 25e anniversaire de MUTEK seront pour leur part connus pendant l'été.

Plus d'information ici.

advertisement
Français

Dans les médias: Compter le coût des dirigeants des médias canadiens (Chronique)

Aussi: La présidente et directrice générale de CBC, Catherine Tait, parle des menaces électorales du chef du PC, Pierre Poilievre.

Compter les coûts à CBC, Bell Média et Rogers

Dans une entrevue diffusée samedi à l'émission The House de CBC Radio, la présidente-directrice générale de CBC, Catherine Tait, a déclaré que son objectif principal était de transformer CBC/Radio-Canada en un service plus efficace et plus précieux. Interrogée sur la croisade du chef PC Pierre Poilievre pour éliminer le soutien financier à Crown Corp., Tait a défendu son rôle dans la préservation de la chaîne de télévision et a calmement déclaré que la fin n'était pas son objectif.

«Bien sûr, nous nous inquiétons de cette possibilité, mais je ne pense pas que… passer beaucoup de temps à essayer de deviner à quoi cela ressemblera sera efficace au cours des prochains mois. Notre travail consiste à convaincre les Canadiens de notre valeur», a-t-elle déclaré à l'animatrice Catherine Cullen.

continuer à éleverShow less
advertisement