advertisement
Français

Bulletin Billboard Canada FYI: le Country de Beyoncé est une victoire pour les auteurs-compositeurs canadiens

Également dans le tour d'horizon des nouvelles de l'industrie de cette semaine: Kayla Diamond lance sa propre marque, la SOCAN nomme un ombudsman et le temps presse pour les nominations pour le prix Rosalie de cette année, honorant les femmes pionnières du secteur de la radiodiffusion.

Beyoncé

Beyoncé

Beyoncé devient la première femme noire à figurer en tête du palmarès des chansons country du Billboard avec «Texas Hold 'Em», elle est devenue n°1 sur iTunes dans 14 pays différents et ce n'est pas fini. Il existe des liens surprenants. La chanson est co-écrite et coproduite par l'écrivain/producteur ontarien Nathan Ferraro, dont les collaborations précédentes incluent Lady Gaga, Carly Rae Jepsen, Bear Mountain, RALPH, Shawn Hook, Alyssa Reid, Jessie Reyez, Lowell et Tyler. Shaw.

En fait, la chanson a de profondes origines canadiennes. Deux autres auteurs-compositeurs canadiens ont participé à ce succès fulgurant: Megan Bülow (qui enregistre et joue sous le nom de bülow) et Elizabeth «Lowell» Boland (alias Lowell), Ferraro coproduisant le morceau avec Killah B et Beyoncé.


advertisement

Dans le Billboard Canada de jeudi (22 février), Ferraro a évoqué ses anciens jours dans le groupe The Midway State, son déménagement en Californie et la façon dont il a formé son équipe d'auteurs-compositeurs à succès entièrement canadienne.

Mindhunter, une série télévisée populaire désormais diffusée sur Netflix, raconte l'histoire de la formation de l'unité des sciences comportementales du FBI à la fin des années 1970 et le début du profilage criminel. Il s'agit d'un véritable drame policier captivant, et la raison pour laquelle il vaut la peine de le mentionner ici est que la série comprend des synchronisations d'enregistrements par un certain nombre d'artistes canadiens, dont Nick Gilder, Klaatu, Tom Cochrane et Andy Kim. La musique de la série est composée par l'Américain Jason Hill.

Le démantèlement du racisme anti-Noirs est le titre d’un webinaire de la CIMA qui se tiendra ce vendredi. Les membres peuvent s'inscrire gratuitement ici.

Bien sûr, ce n'est pas un problème nouveau dans l'industrie musicale canadienne. Toronto était autrefois un bon exemple de la façon dont nous nous traitions les uns les autres par rapport à d'autres villes, comme Détroit. Un exemple curieux de la façon dont les actions peuvent avoir des conséquences est qu'à la fin des années 1960, les ondes ici étaient riches en sons de groupes de Motor City sortant de l'usine Motown. Bien qu'il n'y ait aucune documentation à ce sujet, un radiodiffuseur bien placé m'a dit il y a longtemps que lorsque la législation canadienne est entrée en vigueur, les directeurs musicaux ont dû trouver un espace pour insérer l'exigence de 30 % de chansons canadiennes dans les listes de lecture. Que cela soit vrai ou non, la radio a constaté que ce pourcentage se faisait au détriment des artistes noirs, et la popularité ultérieure du format Album Rock a rendu les voies aériennes encore plus blanches. Tout cela est plutôt triste car, dans les années 1950 et 1960, Toronto était un refuge pour de nombreux groupes américains de R&B, de Jazz et de Blues, et possédait ensuite une culture antillaise dynamique qui a donné naissance à un flux de disques pouvant être achetés dans des petites cabanes à disques le long de l'avenue Eglinton, à l'ouest de Spadina.

advertisement

– Le réalisateur Martin Scorsese a fait quelques remarques intéressantes sur le déclin des audiences du cinéma dans une récente interview accordée à Variety. La question de savoir si ses commentaires peuvent être transférés à la télévision linéaire et à la radio conventionnelle est une question ouverte, mais il y a matière à réflexion sur ce que ce pionnier vétéran avait à dire.

advertisement

– Le 27 février est la date limite pour les candidatures au programme d'accélération «Les femmes en studio» de Music Publishers Canada. Les partisans de l'initiative comprennent RBC, FACTOR, le gouvernement du Canada, Ontario Creates, Cassels Brock & Blackwell LLP et Compass Rose Group.

– Le 1er mars est la date limite absolue pour les nominations pour le prix Rosalie de cette année, du nom de la pionnière directrice musicale de Windsor CKLW, Rosalie Trombley. Pour plus de détails sur ce prix honorant les femmes pionnières de la radiodiffusion et sur la manière de soumettre une personne que vous jugez méritante, cliquez ici.

advertisement

- Kayla Diamond, qui s'est fait connaître pour la première fois en tant que première gagnante du concours Slaight Music, It's Your Shot, a lancé Kolossal Records lié à une coentreprise avec Awesome Productions and Management Inc., avec The Orchard comme distributeur. Diamond déclare: «Ma mission est d'aider à développer des artistes forts qui savent exactement qui ils sont et de les soutenir dans leur parcours de création et de diffusion de la musique auprès des fans du monde entier.»

Ses premières signatures sont MayGha, décrite comme une auteure-compositrice-interprète qui mélange les influences de son héritage indien avec la pop moderne, et l'artiste hip-hop émergent de l'île de Vancouver, Amarii.

Nominations et signatures

La SOCAN a nommé Mireille Tabib comme première ombudsman. Juge associée à la Cour fédérale pendant deux décennies, elle agira à titre de tiers indépendant, intervenant pour traiter certains différends et plaintes des membres de la SOCAN, en anglais et en français, qui ne peuvent être résolus directement par l'organisation.

«Il s'agit d'une initiative importante pour garantir que nous continuons à favoriser la transparence et la responsabilité auprès de nos membres tout en veillant à ce que toutes les parties impliquées dans les différends soient traitées équitablement et avec impartialité», a déclaré Jennifer Brown, PDG de la Socan. «Le rôle de médiateur garantit notre responsabilité de respecter les meilleures pratiques de l'industrie musicale et des organisations de droits musicaux, et nous sommes reconnaissants que Mme Tabib ait accepté d'assumer ce poste important.»

advertisement
Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)
Photo d' Austin Distel sur Unsplash
Français

Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)

Le radiodiffuseur public canadien est régulièrement critiqué et le pire, c'est qu'il mérite trop souvent des critiques. Mais sans cela, que se passe-t-il alors?

Qu'on le veuille ou non, CBC est notre source d'information essentielle

Rick Salutin, porte-parole et porte-parole en matière de médias, s'oppose à la rhétorique électorale du chef conservateur Pierre Poilievre, Brûlons et détruisons la CBC, avec un article d'opiniondu Toronto Star dans lequel il donne son vote de confiance au Old Dear que nous aimons trop souvent mettre au pilori lors d'assemblées publiques.

Les louanges de Salutin sont plus un compliment détourné qu'un éloge inconditionnel, mais tout soutien au radiodiffuseur public de nos jours est un cri de miséricorde dans une mer cruelle qui réclame la défenestration.

continuer à éleverShow less
advertisement