advertisement
Français

5 succès canadiens parmi les 500 meilleures chansons pop de tous les temps selon Billboard

De Carly Rae Jepsen à The Weeknd, les artistes canadiens ont dépassé leur catégorie de poids en ce qui concerne le Hot 100. Voici quelques favoris.

​Drake in "Hotline Bling" music video

Drake dans le clip de "Hotline Bling"

Youtube

Il est impossible d'ignorer l'influence de la musique pop, pas seulement sur les classements, mais sur la culture en général. Et en matière de musique pop, le Canada a toujours eu une influence majeure.

Cette semaine, Billboard a célébré le 65e anniversaire du Billboard Hot 100 en choisissant les 500 meilleures chansons pop apparues dans le classement. Le Canada qui a également son propre Canadian Hot 100 (qui est disponible sur Billboard Canada ici) a ainsi su se distinguer dans les deux classements.


La liste comprend des succès classiques, des plus puissants à d'uniques merveilles: Alanis Morissette, Céline Dion, Avril Lavigne, Nelly Furtado, Len... Il y en a même dont vous ne sauriez pas nécessairement qu'ils sont canadiens, comme «Sugar, Sugar» de The Archies, co-écrit par l'auteur-compositeur canadien Andy Kim. On retrouve aussi dans le top 100 de vrais poids lourds, de Drake à Justin Bieber, en passant par The Weeknd.

advertisement

Pour célébrer cet anniversaire historique et mettre en lumière certaines des superstars de la pop qui ont façonné et ont été façonnées par celui-ci au Canada, voici cinq chansons canadiennes figurant dans le top 100 des meilleures chansons pop de tous les temps du Billboard.

92. Shania Twain, «Man! I Feel Like a Woman!»

Shania Twain - Mec ! Je me sens comme une femme (clip officiel)

Hot 100 Peak : n°23 (13 novembre 1999)

Cet hymne à l'émancipation country-pop à l'intro emblématique -un riff de guitare fanfaron et let’s go girls!– est depuis longtemps un appel pour toutes celles et ceux qui cherchent à vivre leur vie selon leurs propres termes: «Wanna make some noise/ Really raise my voice», comprenez «Je veux faire du bruit/Vraiment élever ma voix». Les paroles intrépides, la production brillante et la voix pleine d'entrain de Twain s'amusent d'une assurance coquette et amusante; à la fin, son éclat est clairement audible. Figurant parmi l'un des douze singles extraits de l'album à succès Come on Over de Twain, cette chanson lui a valu un Grammy pour la meilleure performance vocale country féminine et est sans aucun doute le meilleur morceau de Twain pour mettre de l'ambiance lors d'une soirée karaoké . -JESSICA NICHOLSON

advertisement

89. Justin Bieber feat. Ludacris, «Baby»

Justin Bieber - Baby ft. Ludacris

Justin Bieber - Baby ft. Ludacris

Hot 100 Peak : n°5 (6 février 2010)

«Baby» est peut-être une chanson sur l'innocence du premier amour et du chagrin qui s'ensuit : Justin Bieber n'avait que 15 ans lorsqu'il a chanté «I thought you’d always be mine» (Je pensais que tu serais toujours à moi), après tout. Mais son pedigree de chanson pop à pris de l'ampleur dès son arrivée en 2010. Produit par Tricky Stewart et The-Dream – qui venaient de terminer une série incluant «Umbrella» de Rihanna, «Touch My Body» de Mariah Carey et «Single Ladies (Put a Ring on It)» de Beyoncé – et mettant en vedette Ludacris, qui venait de passer une décennie à lancer des couplets slam-dunk sur des collaborations, «Baby» a placé Bieber en pole position d'étoile montante de YouTube avec un arrangement pop à toute épreuve et un rap de Ludacris classé PG. Et pourtant, n'importe quelle star adolescente n'aurait pas pu avoir les épaules pour porter«Baby»: Bieber a fait preuve d'un charisme et d'une force de frappe qui ont rendu le morceau spécial, nous assurant au passage que nous aurions de ses nouvelles bien après sa première rupture. — JASON LIPSHUTZ

advertisement

81. Drake, «Hotline Bling»

Drake - Hotline Bling

Drake - Hotline Bling

Hot 100 Peak : n°2 (24 octobre 2015)

D'habitude, lorsque Drake nous offre un succès pop, on a l'impression qu'il l'a soigneusement élaboré pendant des années, ce qui n'était pas forcément le cas pour «Hotline Bling». Construit sur une élévation spirituelle du charme pixelisé de «Cha Cha» de DRAM et d'un sublime sample du succès soul de Timmy Thomas de 1973 «Why Can't We Live Together », le titre ressemblait d’abord plus à un intermède qu'à un gros single. Mais le tube à incandescence lente s'est finalement hissé jusqu'à la 2e place du classement, alors que sa pop accrocheuse et ses paroles presque douteuses devenaient plus fortes, plus universelles à mesure que nous passions du temps avec Hotline Bling. La chanson est le meilleur rappel de ce qui a fait de Drake le pire petit ami du rap, mais aussi une immense pop star: il pensait qu'il savait mieux que nous ce que nous voulions, et assez souvent, il avait raison. — ANDREW UNTERBERGER

advertisement

79. The Weeknd, «Blinding Lights»

The Weeknd - Blinding Lights (Official Video)

The Weeknd - Blinding Lights (Vidéo officielle)

Hot 100 Peak : n°1 (4 avril 2020)

Il est facile de se laisser fasciner par les séquences de synthés magnétiques et les refrains chantants qui caractérisent la chanson n°1 du Hot 100 de tous les temps. Pourtant, accrochez-vous au désespoir de la voix de The Weeknd alors qu'il gazouille «Maybe you can show me how to love, maaayyybeee» (Peut-être que tu peux me montrer comment aimer, peut-être) dans le couplet d'ouverture; tout au long, ses paroles sont urgentes et éphémères, nostalgiques et mélancoliques («Sin City’s cold and empty/ No one’s around to judge me», Sin City est froide et vide/Personne n'est là pour me juger). Cela met l'accent sur les moments où il laisse ce chant qui lui est propre occuper le devant de la scène, comme lorsqu'il s'efface au début de chaque refrain. Combinez tout cela en un seul tube pop gargantuesque et «Blinding Lights» brille plus fort que le Strip de Las Vegas. — JOSH GLICKSMAN

8. Carly Rae Jepsen, «Call Me Maybe»

Carly Rae Jepsen - Call Me MaybeGet E•MO•TION on iTunes now: http://smarturl.it/E-MO-TION Sign up for Carly Rae Jepsen news here: http://smarturl.it/CRJ.

advertisement

Carly Rae Jepsen - Appelle-moi peut-être

Hot 100 Peak : n°1 (23 juin 2012)

Comme Justin Bieber l'a tweeté en décembre 2011 : « 'Call Me Maybe' de Carly Rae Jepson est probablement la chanson la plus accrocheuse que j'ai jamais entendue mdr ». Ainsi, la chanson s'est élancée dans la stratosphère pop, entraînant avec elle son autrice-compositrice-interprète, la nouvelle venue canadienne Carly Rae Jepsen (attention à l'orthographe, Biebs !). Rapidement, Jepsen est devenue la nouvelle protégée de Scooter Braun et la chanson a été propulsée au premier rang du Billboard Hot 100. Avec sa vertu de pop bubblegum, le fracas fugitif encapsule parfaitement l'excitation d'un nouveau coup de cœur, d'une manière unique, que seuls quelques autres artistes ont pu faire. Dans notre paysage musical actuel alimenté par les algorithmes, la façon dont « Call Me Maybe » est devenue virale grâce à ses mérites pop indéniables semble presque nostalgique – un rappel qu'il fût un temps où TikTok ne régnait pas sur tout et que ce que nous appelions Twitter était en fait amusant. -KRISTIN ROBINSON

Lisez la liste complète des meilleures chansons pop de tous les temps sur Billboard US

advertisement

advertisement
Paramore
Photo de courtoisie

Paramore

Français

«Racisme flagrant» : Paramore refuse l'honneur du Tennessee en solidarité avec Allison Russell

Après que le Tennessee a adopté une résolution célébrant les Grammy de Paramore, mais en a bloqué une autre honorant la victoire de Russell, le groupe a refusé cet honneur symbolique, dénonçant le «racisme flagrant» des dirigeants de l'État.

Plus tôt cette semaine, les législateurs de l'État du Tennessee ont cherché à honorer deux lauréats des prix Grammy de Nashville: Paramore et l'artiste Americana Allison Russell, qui a également grandi à Montréal. Alors que la résolution célébrant Paramore a été adoptée sans problème, le président du groupe républicain de la Chambre, Jeremy Faison, a bloqué la résolution honorant Russell, la renvoyant au comité.

Aujourd’hui, Paramore refuse cet honneur symbolique et dénonce l’échec du législateur à honorer un artiste noir queer.

continuer à éleverShow less
advertisement