advertisement
Français

Believe et TuneCore lancent l'enquête BE THE CHANGE sur l'égalité des sexes dans la musique

La quatrième enquête annuelle, qui vise à développer des mesures d'action sur l'équité entre les sexes, est actuellement ouverte aux réponses. Les résultats seront publiés en mars 2024.

​BE THE CHANGE: Gender Equity in Music

SOYEZ LE CHANGEMENT : Égalité des sexes dans la musique

Avec l'aimable autorisation de Believe et TuneCore

Deux sociétés de musique numérique souhaitent créer un changement dans l'industrie musicale et ont lancé une nouvelle enquête pour les aider à y parvenir.

Believe et TuneCore ont ouvert les réponses pour la quatrième édition de leur enquête annuelle sur l'égalité des sexes dans l'industrie musicale, BE THE CHANGE.


La société de musique numérique Believe fournit aux artistes et labels indépendants des services tels que la distribution, le développement du public et bien plus encore. En 2015, ils ont acquis TuneCore, une plateforme de distribution et de publication, et les deux sociétés s'associent à MIDiA Research pour leur enquête BE THE CHANGE.

advertisement

L'objectif de l'enquête est de développer des résultats exploitables qui peuvent conduire à des changements dans l'industrie. Les deux sociétés de musique numérique s'associent à MIDiA Research, une société spécialisée dans l'analyse de l'industrie musicale, dans le cadre de cette enquête visant à développer des résultats exploitables pouvant conduire à un changement dans l'industrie.

L'enquête BE THE CHANGE 2023-24 se concentre sur les obstacles à l'équité entre les sexes, en particulier ceux auxquels sont confrontés les créateurs. Elle vise à avoir une portée mondiale. Les participants sont invités à évaluer leurs expériences en matière d'inclusivité dans l'industrie et les défis ou la discrimination auxquels ils ont été confrontés. L'enquête prend environ dix minutes et est disponible en quinze langues, dont le français, l'italien et le turc. Les résultats et l’analyse seront publiés en mars 2024.

«Nous sommes en 2023, nous ne devrions pas avoir à faire face à l'inégalité entre les sexes dans l'industrie musicale, et pourtant nous y sommes», déclare Andreea Gleeson, PDG de TuneCore.

Les résultats de l'enquête 2022, publiés en mars dernier, ont montré que 34 % des femmes interrogées qui travaillent dans l'industrie musicale ont été harcelées ou abusées sexuellement dans le cadre de leur travail. Ce nombre passe à 42 % et 43 % pour les répondants trans et non binaires. Pendant ce temps, les personnes interrogées qui se sont identifiées comme artistes issus d’une minorité étaient 70 % plus susceptibles d’avoir été victimes de harcèlement ou de discours de haine en ligne.

advertisement

Plus de 1 500 personnes de 109 pays ont participé à l'enquête 2022-2023, menée en collaboration avec la société de données musicales Luminate. Les résultats comprenaient un témoignage de la chanteuse pop JoJo, abordant ses propres expériences dans l'industrie musicale.

«Je me suis récemment demandé si mes pairs masculins se considéraient comme des "artistes masculins"», a écrit JoJo. «Je soupçonne que le terme n'est pas aussi omniprésent pour eux que le terme "artiste féminine" l'est pour moi et mes collègues femmes du monde de la musique, que ce soit dans la presse, lors de réunions d'affaires ou en studio.»

Même si l’enquête BE THE CHANGE a une portée mondiale, son objectif est pertinent dans le contexte canadien. Une enquête de 2021 de Women in Music Canada ouverte aux femmes, aux répondantes non binaires et de genre fluide dans l'industrie musicale de l'Ontario a révélé que 81 pour cent des répondantes ont déclaré avoir été victimes de «préjugés sexistes, de discrimination ou de harcèlement dans le contexte du secteur de la musique ou de leurs études musicales.»

advertisement

BE THE CHANGE est ouvert aux réponses dès maintenant.

advertisement
Alexandra Stréliski
Emmanuelle Girard

Alexandra Stréliski

Français

Alexandra Stréliski, Allison Russell et Aysanabee rendront hommage à des légendes canadiennes aux Prix Juno 2024

Les artistes rendront hommage à trois légendes canadiennes que nous avons perdues l'année dernière — Karl Tremblay, Gordon Lightfoot et Robbie Robertson — lors de la cérémonie télévisée des Juno Awards, qui aura lieu le 24 mars à Halifax. Jeremy Dutcher et Elisapie se produiront également, rejoignant des artistes précédemment annoncés comme Charlotte Cardin, The Beaches et Karan Aujla.

Les prix Juno ont annoncé les noms des derniers artistes lors de la cérémonie de remise des prix du mois prochain à Halifax, y compris une série de performances spéciales qui rendront hommage aux légendes canadiennes décédées l'année dernière.

La pianiste classique contemporaine Alexandra Stréliski, l'artiste Americana — et nouvelle lauréate d'un Grammy — Allison Russell et l'autrice-compositrice-interprète Aysanabee rendront hommage à trois artistes influents dans une performance conjointe spéciale: Karl Tremblay des Cowboys Fringants, la vedette folk-country Gordon Lightfoot et le guitariste de The Band et collaborateur de Martin Scorsese Robbie Robertson.

continuer à éleverShow less
advertisement