advertisement
Français

Sum 41 jouera ses 13 derniers spectacles partout au Canada en 2025

Le groupe pop-punk a annoncé une douzaine de nouvelles dates canadiennes pour clôturer sa tournée «Tour of the Setting Sum» en janvier 2025. L'annonce précède son dernier album, Heaven :x: Hell , qui sortira ce vendredi.

Sum 41

Sum 41

Travis Shinn

The Sum est peut-être en train de se mettre en place, mais les icônes pop-punk Sum 41 joueront une dernière série de dates canadiennes l'année prochaine avant de mettre un terme à leur activité. Le groupe a ajouté une douzaine de nouvelles étapes canadiennes à sa tournée du Setting Sum, qui parcourt le monde cette année avant de se terminer dans leur pays d'origine en janvier prochain.

Les nouvelles dates incluent un concert supplémentaire à Toronto le 28 janvier au Scotiabank Arena, en plus de la date annoncée précédemment le 30 janvier, qui sera leur dernier concert en tant que groupe. Ils joueront également trois autres dates en Ontario, trois dates en Colombie-Britannique et dans chacune des provinces des Prairies.


advertisement

L'annonce de la tournée arrive avant leur dernier album, Heaven :x: Hell , qui sort ce vendredi 29 mars. Le double album met en valeur les deux identités musicales de Sum 41, pop-punk et métal. Il contient également le single «Landmines», qui est récemment devenu leur premier numéro 1 en 20 ans lorsqu'il a dominé le classement Alternative Airplay. La dernière fois que le groupe d'Ajax, en Ontario, s'est classé n°1 sur Alternative Airplay, c'était en 2001, avec leur single «Fat Lip», ce qui en fait le nouveau détenteur du record du plus long écart entre les n°1 de ce classement.

Beaucoup de choses ont changé au cours des 20 années écoulées entre ces célibataires. Deryck Whibley de Sum 41 a expliqué dans une interview accordée à GQ en décembre qu'entre les problèmes de santé et le temps passé loin de la famille, le style de vie musical est devenu plus difficile à maintenir. Le groupe décide d'arrêter tant qu'il est encore amusant et sort au milieu d'un regain de popularité, jouant devant des fans du monde entier.

La tournée finale a débuté plus tôt ce mois-ci et a déjà emmené le groupe en Indonésie, en Malaisie et au Japon. Ils feront une tournée aux États-Unis et en Europe cet été, en plus de s'arrêter au Québec pour quatre dates en août. Leur dernière série de spectacles aura lieu en janvier 2025.

advertisement

La prévente pour les dates supplémentaires, toutes dans les villes canadiennes énumérées ci-dessous, commence le 26 mars. Retrouvez la tournée complète ici.

10 janvier — Victoria, Colombie-Britannique – Save-on-Foods Memorial Centre
11 janvier — Vancouver, Colombie-Britannique – Rogers Arena
13 janvier — Kelowna, Colombie-Britannique – Prospera Place
16 janvier — Calgary, AB – Scotiabank Saddledome
17 janvier — Edmonton, AB - Rogers Place
18 janvier — Saskatoon, Saskatchewan – Sasktel Centre
20 janvier — Winnipeg, MB – Centre Canada Vie
23 janvier — St. Catharines, ON – Centre Meridian
24 janvier — Ottawa, ON - Centre Canadian Tire
25 janvier — Laval, QC - Place Bell
27 janvier — London, ON – Jardins Budweiser
28 janvier — Toronto, ON – Scotiabank Arena
30 janvier — Toronto, ON – Scotiabank Arena – SPECTACLE FINAL

advertisement
Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)
Photo d' Austin Distel sur Unsplash
Français

Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)

Le radiodiffuseur public canadien est régulièrement critiqué et le pire, c'est qu'il mérite trop souvent des critiques. Mais sans cela, que se passe-t-il alors?

Qu'on le veuille ou non, CBC est notre source d'information essentielle

Rick Salutin, porte-parole et porte-parole en matière de médias, s'oppose à la rhétorique électorale du chef conservateur Pierre Poilievre, Brûlons et détruisons la CBC, avec un article d'opiniondu Toronto Star dans lequel il donne son vote de confiance au Old Dear que nous aimons trop souvent mettre au pilori lors d'assemblées publiques.

Les louanges de Salutin sont plus un compliment détourné qu'un éloge inconditionnel, mais tout soutien au radiodiffuseur public de nos jours est un cri de miséricorde dans une mer cruelle qui réclame la défenestration.

continuer à éleverShow less
advertisement