advertisement
Français

Céline Dion s'adresse aux Québécois après un long silence: « mes fans méritent de savoir ce qui se passe »

L'artiste a accordé une entrevue exclusive, « Céline brise le silence », à TVA à l'occasion de la sortie du très attendu documentaire « Je suis : Céline Dion ». Voici les moments forts.

​L'entrevue de Céline Dion par Jean-Philippe Dion

L'entrevue de Céline Dion par Jean-Philippe Dion

Prime Video

« Les Dion se font attendre, ou entendre... oh! quel jeu de mots! »

C'est une Céline Dion lumineuse et à l'humour intact qui a directement parlé aux Québécoises et aux Québécois dimanche soir, le 16 juin, après quatre années de silence radio dans les médias de la belle province, à travers son entrevue avec l'animateur de TVA Jean-Philippe Dion. « Elle est en forme! Je suis content de te retrouver comme ça » dit ce dernier à la vedette originaire de Charlemagne au succès international dès les premiers instants de Céline brise le silence.


Alors que Jean-Philippe Dion se souvient avoir été bouleversé, et même sous le choc, par le visionnement de Je suis : Céline Dion d'Irene Taylor, accessible mondialement à partir du 25 juin sur Prime Video, Céline Dion saisit l'occasion pour raconter les réalités du syndrome de la personne raide dont elle souffre et qui la force à mettre en pause sa carrière.

advertisement

« Si je suis trop stimulée, que ce soit du bonheur, du malheur ou quelque chose auquel je ne m'attends pas, ça peut [me déclencher] une crise. Ce n'est pas une crise d'épilepsie, mais ça ressemble. On perd un peu des bouts, bien sûr, je peux pas parler...» confie Céline Dion, tout en rassurant le public. Elle et ses enfants - René-Charles, Eddy et Nelson - savent parfaitement comment agir en cas de crise.

« Je suis faite comme ça », poursuit Céline Dion quand Jean-Philippe Dion évoque la transparence de l'artiste à l'égard de ses fans et « l'accès total » à sa vie qu'elle donne au public depuis ses débuts. « J'ai toujours été un livre ouvert », insiste-t-elle dans un élan de sincérité qu'on lui connaît.

Céline Dion revient par ailleurs sur les raisons qui l'ont poussée à se livrer sans filtre sur sa maladie dans Je suis : Céline Dion. « Je n'avais pas de diagnostic, je ne pouvais plus chanter, je ne pouvais plus marcher », indique-t-elle. « C'est difficile pour moi de raconter dans un petit moment d'interview un dix-sept ans de panique » : on apprend en effet dans Céline brise le silence quela vedette souffre du syndrome de la personne raide depuis plus longtemps qu'on ne le croit, soit depuis le milieu des années 2000.

advertisement

« Mes fans méritent de savoir ce qui se passe », poursuit Céline Dion après être revenue sur les épreuves de sa maladie au quotidien au fil des années. « C'est pas vrai qu'à 56 ans, [alors] qu'ils m'ont donné depuis l'âge de douze ans une vie exceptionnelle à ma famille et à moi, que je vais les laisser tomber et que je vais leur dire de j'ai une grosse, grosse sinusite », ajoute-t-elle avec émotion et une générosité rarement égalée entre une vedette et son public.

Pendant son entrevue avec Jean-Philippe Dion, Céline Dion se rappelle également des conséquences de sa maladie sur sa santé mentale et de sa consommation de médicaments qui auraient pu lui coûter la vie. « J'étais pu capable de mentir », souligne-t-elle, évoquant le moment où elle a décidé d'être suivie de façon adéquate.

advertisement

Pour Céline brise le silence, Jean-Philippe Dion a aussi pu discuter avec la réalisatrice de Je suis : Céline Dion, qui a eu un accès privilégié à la vedette, sans même savoir qu'elle était atteinte du syndrome de la personne raide. « Personne ne me l'avait dit au début, car Céline n'avait pas encore annoncé sa maladie », explique Irene Taylor, profondément marquée par l'authenticité et l'humour de Céline Dion.

Céline Dion va-t-elle pouvoir remontrer sur scène un jour ? L'artiste va mieux et travaille «super fort» pour ça, comme elle l'avait déjà dit dans l'édition française du Vogue en mai dernier. «Peut-être que je ne pourrai pas faire cinq jours de show par semaine», mais elle n'a, en tout cas, rien perdu de sa combativité légendaire.

advertisement

Céline Dion enjoint enfin son public et quiconque souffre du syndrome de la personne raide ou d'une autre maladie à ne pas rester seul.

« Je vous aime et j'ai super hâte de vous voir », conclut-elle en regardant ses fans droit dans les yeux. « Show must go on ! »

L'entrevue Céline brise le silence de TVA est offerte en intégralité ici:

advertisement
deadmau5
Matt Barnes

deadmau5

Français

Nouveautés et albums canadiens à venir : deadmau5 revient avec un nouvel EP, Menno Versteeg de Hollerado se lance en solo

Boy Golden et Begonia ont également de nouvelles sorties cette semaine, tandis que Geddy Lee et Alex Lifeson de Rush rééditent leurs albums en solo.

Une semaine au milieu de l'été apporte son lot de nouveautés notables de la part d'artistes canadiens, dont Oleyada etRuss Brannon. Tout juste après avoir fait la couverture exclusive du nouveau Rolling Stone Québec, deadmau5 est également de retour avec un nouvel album, some ep, qui combine sa première musique en deux ans avec son alter ego Testpilot.

For Eden, quant à lui, est le deuxième album du compositeur indie folk/roots Boy Golden (Liam Duncan). Son premier album, Church of Better Days, a atteint la première place des radios alternatives canadiennes et il est rapidement devenu un favori sur le circuit des tournées. Déjà lauréate d'un prix Juno, la Winnipegoise Begonia fait tourner les têtes avec sa voix puissante et naturelle, et son nouvel album Open Swim fera passer le message.

continuer à éleverShow less
advertisement