advertisement
Français

«Un bon départ»: une augmentation de 32 M$ pour le Fonds de la musique du Canada

La ministre du Patrimoine canadien, Pascale St-Onge, a annoncé cette augmentation lors des Juno. Ce montant est loin des 50 millions de dollars promis précédemment par le gouvernement libéral, mais il est encourageant pour les associations industrielles, qui font campagne pour cette augmentation.

Minister of Canadian Heritage, Pascale St-Onge, with The Beaches at the Juno Awards Opening Night Awards, March 23, 2024 in Halifax.

La ministre du Patrimoine canadien, Pascale St-Onge, avec The Beaches lors de la soirée d'ouverture des prix Juno, le 23 mars 2024 à Halifax.

CARAS/Ryan Bolton

De nouveaux fonds arrivent à l'industrie musicale canadienne.

Pascale St-Onge, la ministre du Patrimoine canadien, a annoncé lors de la remise des prix Juno le 24 mars que le gouvernement augmenterait le Fonds de la musique du Canada de 32 millions de dollars au cours des deux prochains exercices financiers.


Elle en a d'ailleurs fait l'annonce sur Instagram. Rejoints de part et d'autre par la présidente et directrice générale de FACTOR, Meg Symsyk, et la directrice générale de Musicaction, Louise Chenail. Les fonds bonifiés permettront de financer plus de 5 000 projets partout au pays, a indiqué M. St-Onge.

Le Fonds de la musique du Canada soutient à la fois FACTOR et Musicaction. Ces organismes subventionnaires fournissent aux artistes, aux labels et à d’autres organisations un financement pour un large éventail d’activités, notamment l’enregistrement, les tournées, le marketing et la production de vidéoclips.

advertisement

L'annonce — bien que saluée par les associations musicales canadiennes comme la Canadian Independent Music Association (CIMA) et la Canadian Live Music Association (CLMA) — est loin d'atteindre les 50 millions de dollars auxquels le gouvernement libéral s'était engagé en 2021, et l'augmentation de 60 millions de dollars demandée par les groupes industriels.

FACTOR a toujours reçu des fonds importants des radiodiffuseurs privés du Canada, mais à mesure que ces contributions diminuent, la CIMA et la CLMA tirent la sonnette d'alarme quant à la capacité de l'organisation à répondre aux besoins des artistes canadiens. Les défis de financement de FACTOR surviennent à un moment où de nombreux artistes et organisations luttent pour rester à flot dans un contexte de crise du coût de la vie.

«La CIMA salue l'investissement accru du gouvernement dans le Fonds de la musique du Canada», a déclaré le président de la CIMA, Andrew Cash. «Il s'agit d'une reconnaissance de la contribution significative de la musique à notre tissu culturel et à notre économie nationale.»

advertisement

Selon la CIMA, 6 500 musiciens ont bénéficié du soutien de FACTOR au cours des cinq dernières années, notamment des artistes tels que The Beaches, lauréat d'un prix Juno, l'auteur-compositeur-interprète populaire Andy Shauf et les récents signataires de Sony Music, Snotty Nose Rez Kids. FACTOR aurait investi 21 millions de dollars dans l'industrie musicale canadienne en 2022.

L'ADISQ, l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo, souligne que Musicaction, qui soutient principalement les projets francophones, a déjà procédé à des compressions au cours des derniers mois, et cette augmentation évitera une nouvelle réduction de capacité. L'association qualifie cette annonce de pas dans la bonne direction, remercie le ministre St-Onge et souligne le contexte économique difficile auquel sont confrontés les organismes musicaux avec moins de ressources.

L'Association canadienne de la musique live fait écho au sentiment de l'ADISQ, qualifiant cette augmentation de «bon début» et réitérant les circonstances difficiles auxquelles les membres de l'industrie sont confrontés. L'augmentation du Fonds de la musique du Canada était l'une des trois recommandations avancées par la CLMA pour le prochain budget fédéral, qui, espérait-elle, prendrait des «mesures urgentes» pour protéger le secteur de la musique live.

advertisement

En réponse à l'annonce de St-Onge, la CLMA réclame maintenant des mesures spécifiques pour lutter contre la musique live et des actions supplémentaires dans le prochain budget fédéral.

«Les salles de concert et les festivals étant sous assistance respiratoire, le budget fédéral doit fournir un financement dédié avant que nous ne perdions ces institutions pour toujours», déclare la CLMA.

Les radiodiffuseurs indépendants lancent également leur propre appel au gouvernement pour obtenir un soutien du budget fédéral en faveur de la radio.

Alors que le budget complet n'est pas encore disponible, d'autres mesures de soutien pourraient être prévues pour le secteur musical canadien.

advertisement

advertisement
L'ancien Data Alchemist de Spotify attribue un genre à chaque chanson
Photo de Sumeet B sur Unsplash
Français

L'ancien Data Alchemist de Spotify attribue un genre à chaque chanson

Glenn McDonald, le architecte derrière des milliers de microgenres musicaux chez Every Noise At Once, a été mis à la porte suite aux récents licenciements de la société de streaming, mais il continue d'explorer les données pour partager ses idées sur la façon dont la diffusion en continu change la musique.

Spotify a terminé 2023 avec une mauvaise nouvelle: un licenciement d'environ 1 500 employés .

L'un de ces employés était Glenn McDonald, un responsable de l'un des sites les plus extraordinaires d'Internet, dont l'avenir est incertain. Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais si vous avez utilisé Spotify, vous connaissez son travail.

continuer à éleverShow less
advertisement