advertisement
Français

Allison Russell nommée révélation de l'année aux Women In Music de Billboard Canada

La musicienne montréalaise basée à Nashville a connu une année énorme, y compris son premier Grammy et sa première apparition au Hot 100. En acceptant le prix le 19 juin au studio iHeartRadio Canada, elle a parlé de son travail de défense des droits LGBTQ+ et de l'importance de jouer avec des musiciens sous-représentés.

Allison Russell reçoit le prix Women in Music Breakthrough Artist of the Year de Billboard Canada

Allison Russell reçoit le prix Women in Music Breakthrough Artist of the Year de Billboard Canada

Marc Thususka Photographie

C'était un mois de juin spécial pour Allison Russell.

Non seulement elle a joué le rôle d'ouverture spéciale à Toronto pour Sarah McLachlan lors de la tournée du 30e anniversaire de l'icône canadienne Fumbling Towards Ecstasy, mais elle a également remporté un autre grand honneur : celui d'artiste révolutionnaire de l'année Women In Music de Billboard Canada.


« C'est un honneur d'être reconnu pour le travail que je fais et que nous faisons tous ensemble », a déclaré l'autrice-compositrice-interprète lorsqu'elle a reçu le prix dans une interview avec l'animatrice d'iHeartRadio Pure Country, Shannon Ella, mercredi ( 19 juin).

« Il y a toujours un tel déséquilibre dans notre industrie, et c'est [un moment important] d'être ici pour parler avec vous le 16 juin [la fête commémorant la fin de l'esclavage en Amérique], qui est une date importante parce que je ne suis pas qu'une femme, je suis une femme noire queer. »

advertisement

Née et élevée à Montréal mais vivant et travaillant à Nashville, Allison Russell est une défenseure des droits LGBTQ+ et une voix essentielle pour la représentation des femmes noires dans la musique country, roots et americana. Elle n'est pas une recrue, mais à mesure que sa plateforme s'agrandit, elle l'utilise au profit de l'ensemble de sa communauté.

Cette année, Russell a remporté son premier Grammy pour la meilleure performance American Roots pour sa chanson Eve Was Black et a joué lors de la cérémonie en jouant de la clarinette et en chantant avec nul autre que Joni Mitchell. Elle a également fait ses débuts au Hot 100 avec sa chanson avec Hozier, avec qui elle est également en tournée. Elle a joué avec de grands noms de plusieurs genres, de Tom Morello et Jake Clemons à Brandi Carlile, Orville Peck et Rhiannon Giddens, collaboratrice de Beyoncé.

Sur ces grandes scènes, elle joue souvent The Rainbow Coalition Band – un ensemble talentueux de musiciens noirs et POC, queer et historiquement marginalisés.

advertisement

« Je mets un point d'honneur à jouer sur scène avec toutes les femmes et toutes les personnes de genre différent », dit-elle. « Ce sont parmi les artistes les plus brillants que je connaisse, qui sont aussi des femmes. Je fais cela parce qu’il y a un tel déséquilibre. Cela reste une chose remarquable et inhabituelle. Personne ne dit que c'est tellement fou qu'il n'y a qu'une bande de mecs là-bas. »

Elle est habituée à voir des programmations de festivals dominées par des hommes et des listes de lecture de radio qui présentent rarement deux artistes féminines consécutivement, et elle dit que cette position par défaut doit être remise en question et modifiée. « C'est absurde, mais nous avons été conditionnés à considérer cela comme normal. »

Au Tennessee, Russell a été un ardent défenseur du droit à l'avortement et des droits des homosexuels, ce qui a suscité certaines réactions négatives de la part des politiciens républicains, mais aussi une base de fans dévoués qui comprend même Barack Obama. Elle dit que son objectif en s'exprimant n'est pas politique mais humain, visant la survie des droits fondamentaux au-delà des croyances et des lignes de parti – ce qui est particulièrement pertinent pendant le mois de la fierté et pendant la semaine du 19 juin.

advertisement

« Maya Angelou nous a appris il y a longtemps que personne n'est libre tant que nous ne sommes pas tous libres », dit-elle.

L'entrevue, co-présentée par iHeartRadio Canada, est une discussion perspicace et émouvante. Dans la vidéo, Russell parle de son travail de plaidoyer et musical, de son année d'évasion et raconte des histoires sur son jeu avec des légendes comme Joni Mitchell et Sarah McLachlan. La vidéo complète sera bientôt publiée.

advertisement

Allison Russell est la deuxième femme en musique du Billboard Canada. Plus tôt ce mois-ci, The Beaches a reçu le prix du Groupe de l'année lors d'un événement spécial d'annonce et d'une performance acoustique.

D'autres entrevues et séances de Women In Music se poursuivront tout au long de l'été en collaboration avec iHeartRadio Canada, culminant avec la célébration Billboard Canada Women In Music le 7 septembre.

advertisement
Sarah McLachlan
Colline de Kharen

Sarah McLachlan

Français

Le festival Lilith Fair de Sarah McLachlan est sous le feu des projecteurs dans un nouveau documentaire

Sheryl Crow, Erykah Badu, Olivia Rodrigo et bien d'autres sont présentées dans le prochain long métrage réalisé par la jeune Canadienne Ally Pankiw qui explore l'héritage du festival de musique entièrement féminin de la fin des années 1990.

Un festival influent et sous-estimé des années 1990 reçoit son dû sous la forme d'un prochain long métrage documentaire.

Lilith Fair racontera l'histoire du festival de musique itinérant de Sarah McLachlan, qui présentait des programmations entièrement féminines dans un effort révolutionnaire pour lutter contre le sexisme dans l'industrie de la musique live.

continuer à éleverShow less
advertisement