advertisement
Français

Les dirigeants de l’Association canadienne de la musique résument l’année 2023 et offrent des perspectives pour 2024

Financement des arts, politiques gouvernementales, santé mentale, IA: les agendas sont chargés, mais les prévisions sont prometteuses.

Les dirigeants de l’Association canadienne de la musique résument l’année 2023 et offrent des perspectives pour 2024
Photo de Hanny Naibaho sur Unsplash

Nous avons demandé à un certain nombre de chefs d’associations nationales de l’industrie musicale de nous donner leur propre point de vue sur 2023 et l’année à venir. Leur volonté de recueillir leurs réflexions et de répondre est grandement appréciée, compte tenu des responsabilités que chacun a à la fin de l'année. Au moins un d'entre eux a pris congé après des vacances prolongées, et plusieurs autres ont fait des allers-retours depuis Ottawa pour assister aux audiences des comités du patrimoine et du CRTC.


Erin Benjamin, présidente-directrice générale, Association canadienne de musique live

«Tout au long de 2023, l'Association canadienne de musique live (CLMA) a continué de faire progresser rapidement l'histoire de ses membres et leur impact économique, social et culturel à travers le Canada. Des réunions, des consultations et un dialogue sur une grande variété de questions ont été dirigés par la CLMA. et organisé avec tous les niveaux de gouvernement et d'autres parties prenantes clés. Le financement, la nouvelle législation, la reprise du marché et le développement de nouvelles politiques ayant un impact sur le secteur restent au centre des efforts de plaidoyer de l'association. La collaboration avec des industries adjacentes clés comme le tourisme et l'hôtellerie continue d'alimenter la CLMA alors que nous travaillons à identifier et à créer de nouvelles opportunités pour notre communauté.»

advertisement

«Parmi les nombreuses initiatives, projets et activités actuellement en cours, la CLMA se concentre vivement sur l'élaboration et la réalisation de la toute première évaluation de l'impact économique de l'industrie de la musique live au Canada. Ces données seront fondamentales pour nous aider tous à raconter l'histoire puissante de notre industrie, illustrant la valeur quantifiable et qualitative de l'activité musicale en direct pour le Canada, pour les artistes canadiens et pour tous les Canadiens.»

«Alors que nous nous préparons pour 2024, la CLMA est enthousiasmée par la prochaine programmation Live U (développement professionnel pour les travailleurs et les organisations de musique live) étroitement axée sur ce que les membres doivent savoir dès maintenant. Les sujets incluent des ateliers sur la réduction des méfaits, une série sur l'IA et la durabilité. Le programme Next Stage (un événement de réseautage réunissant des leaders canadiens de la musique live et des dirigeants d'entreprises) se déroulera à Ottawa et à Vancouver au début de la nouvelle année, et une nouvelle structure d'adhésion dévoilée lors de l'AGA de l'automne 2023 sera lancée en 2024, apportant des avantages et des opportunités à tous les membres.»

advertisement

«La CLMA s'efforce de créer les conditions permettant aux concerts de prospérer d'un océan à l'autre. Pour plus d'histoires, de plaidoyers, d'activités, de campagnes, d'impacts et plus encore, visitez notre Bilan de l'année 2023 ici

Amy Jeninga, présidente, Association canadienne de la musique country

«2023 a été une année exceptionnelle pour la musique country. Le genre a continué à dépasser la croissance de l'industrie dans les pays du monde entier, revendiquant une part plus importante du gâteau culturel qu'au cours des dernières années, y compris ici au pays, où le Canada a connu une croissance de 32 % des flux audio et vidéo sur demande au troisième trimestre, dépassant la croissance globale de l'industrie de 18%. L'Association canadienne de la musique country de cette année. (CCMA) La cérémonie de remise des prix et la Country Music Week à Hamilton ont vu une augmentation de l'engagement et de la couverture dans les médias de diffusion, éditoriaux et sociaux de plus de 18,42 %, et nous continuons de célébrer une communauté et une base de fans croissantes prêtes à s'engager et à continuer de propulser le genre vers 2024.»

advertisement

«En 2024, avec un afflux d'artistes nouveaux et émergents, nous continuerons d'élargir nos horizons en même temps que le paysage de la musique country canadienne, en restant déterminés à créer un changement durable et un impact significatif pour assurer l'avenir de notre industrie et du genre de musique country. L'Association canadienne de la musique country (CCMA) continuera de favoriser une culture inclusive et équitable en 2024, en offrant une éducation, des connaissances et des ressources pour garantir un pipeline d'opportunités durable et équitable au sein de la communauté musicale du pays. Nous avons hâte de revenir à Edmonton pour la première fois en 10 ans et avons hâte de célébrer les Prix CCMA 2024 et la Semaine de la musique country avec tout le monde.»

advertisement

Andrew Cash, président, Association canadienne de musique indépendante

«L’un des grands points positifs de 2023 a été la croissance mondiale des artistes indépendants canadiens, des artistes entrepreneurs et des sociétés musicales appartenant à des intérêts canadiens. Des centaines d’artistes indépendants au Canada ont sorti de la nouvelle musique en 2023 qui a attiré des publics du monde entier et ici au Canada. Selon les données Chartmetric compilées par l'équipe de données de la CIMA, par exemple, 503 artistes indépendants canadiens ayant de la nouvelle musique sur des labels indépendants basés au Canada en 2023 comptaient plus de 110 millions d'auditeurs uniques sur Spotify au mois de septembre. 60 % de ces auditeurs se sont convertis en abonnés. Le Canada fait de la bonne musique que le monde veut entendre!!»

«La nouvelle adhésion individuelle à la CIMA, annoncée à l'automne, constitue une étape passionnante pour l'organisation et reflète la nature changeante de notre secteur. Ce nouvel abonnement comprend un abonnement gratuit d'un an au compte d'artiste Chartmetric ainsi que plusieurs heures de conseils gratuits et accessibles en santé mentale où que vous viviez dans le pays et partout où vous êtes en tournée en anglais et en français. La première conférence annuelle Make It Music de la CIMA a eu lieu en avril 2023. Le MIM concentre les membres de la CIMA sur les fondements technologiques changeants du secteur musical mondial avec des leaders d'opinion du monde entier. Rendez-vous du 23 au 25 avril!»

advertisement

«L’ adoption du projet de loi C-11 en 2023 représente à la fois une réussite et un défi.»

«Réglementer certaines des sociétés les plus grandes et les plus puissantes de l’histoire du capitalisme au Canada est une étape importante. Cela a également lancé une conversation attendue depuis longtemps et indispensable sur la politique relative au contenu canadien à l’ère d’Internet. Même cette phrase semble datée ! Et cela a mis en lumière ce qui a fonctionné (beaucoup) en ce qui concerne la réglementation du contenu canadien, ce qui n'a pas fonctionné et qui a été laissé de côté (la plupart des gens qui n'étaient pas des hommes blancs et cis). C'est une expérience pour moi de travailler avec des associations musicales à travers le pays alors que nous luttons contre ces problèmes et travaillons pour trouver un terrain d'entente et avancer progressivement.»

«2024 devrait répondre à quelques grandes questions concernant le C-11 – la plus urgente étant : quelles plateformes seront incluses dans les règlements actuellement examinés devant le CRTC, dans quelle mesure ces plateformes devront-elles contribuer au secteur musical canadien et où cette contribution ira-t-elle?»

advertisement

«Malgré la croissance du secteur indépendant, le débat autour du projet de loi C-11 a également souligné les effets anticoncurrentiels qu'une consolidation effrénée des entreprises a eu sur le marché mondial de la musique.»

«En parlant de cela, l’adoption rapide des technologies d’IA constitue un défi – un défi positif dans la mesure où les artistes disposent de nouveaux outils puissants au service de leur créativité, conduisant à de nouvelles façons de travailler et de sonoriser. Les entreprises continueront également à innover, aidées par les nouvelles technologies d’IA. Cela dit, l’utilisation sans licence du référentiel Internet des productions musicales enregistrées dans le monde entier pour former des modèles d’IA soulève d’énormes questions de violation du droit d’auteur et constitue une menace existentielle pour le bon fonctionnement du marché mondial de la musique. Ces questions, ainsi que l'obtention de l'augmentation promise par les libéraux au Fonds de la musique du Canada, qui finance FACTOR, seront au centre des préoccupations de la CIMA en 2024.»

Paul Shaver, président, Association canadienne des droits de reproduction mécanique et SX Works

«La CMRRA a connu une autre année de croissance pour les distributions en 2023 – on prévoit actuellement une augmentation de 10 % des distributions client aux éditeurs et aux auteurs-compositeurs auto-édités. Les équipes travaillant dur de la CMRRA et de SoundExchange nous ont réussi à faire la transition vers un système amélioré de traitement des redevances pour les collections numériques. Je suis fier de dire que cela a été fait sans impact sur le processus de distribution, tous les paiements trimestriels étant effectués. Notre équipe chargée des licences continue d’améliorer la valeur des licences d’œuvres musicales. Ceci, ainsi que les augmentations de prix attendues depuis longtemps des DSP (fournisseurs de services numériques), continuent de profiter à nos clients.»

«En tant qu'industrie, les lacunes en matière de métadonnées restent un défi. Collectivement, nous avons la responsabilité d'éduquer les parties prenantes pour nous assurer qu'elles comprennent l'importance des métadonnées et qu'elles enregistrent avec précision leurs œuvres musicales et leurs données d'enregistrement sonore auprès de partenaires du monde entier. Cela réduira considérablement le bassin d'utilisations non réclamées et sans correspondance et améliorera considérablement les revenus de distribution pour les titulaires de droits.»

«Pour l’avenir, nous travaillerons avec l’industrie pour trouver des moyens d’aborder l’IA sous toutes ses formes, en mettant l’accent sur le crédit et la rémunération équitables des créateurs. Nous restons également convaincus que la taxe sur la copie privée devrait devenir « technologiquement neutre » et nous continuerons de soutenir nos clients et nos partenaires de l'industrie pour garantir une réforme équitable du droit d'auteur canadien pour les créateurs et les propriétaires.»

Jennifer Brown, directrice générale, SOCAN

«En 2023, la SOCAN s'est entièrement concentrée sur l'expérience de nos membres et leurs besoins changeants. Nous avons recadré la stratégie de la SOCAN au cours des deux dernières années, créant davantage d'opportunités de célébration et de connexion, offrant une formation et une assistance organisées à la communauté diversifiée des créateurs du Canada, et plus récemment, nous avons commencé à mettre en œuvre une nouvelle technologie pour mieux répondre aux besoins commerciaux des membres de la SOCAN.»

«Nous continuons de constater une augmentation significative d'une année à l'autre des collectes provenant des licences musicales pour l'utilisation de la musique du monde au Canada et nous sommes sur le point d'atteindre un chiffre d'affaires record d'un demi-milliard de dollars en 2023. Bien qu'il s'agisse d'une réalisation formidable, nous savons que le vrai travail consiste à défendre les membres qui ne voient pas ces augmentations de revenus. Notre travail sur le projet de loi C-11, la Loi sur la diffusion en continu en ligne (OSA), qui a modifié la Loi sur la radiodiffusion, faisait partie intégrante de la reconnaissance que les plateformes numériques opérant au Canada doivent avoir la responsabilité de soutenir et de promouvoir la création de musique canadienne.»

«Alors que l'ère numérique continue de progresser, il est plus difficile que jamais d'être un auteur-compositeur ou un éditeur de musique. C'est pourquoi nous nous efforçons de fournir une organisation qui donne la priorité aux besoins, aux redevances et à la carrière de ses membres.»

«En tant que vice-président du conseil d'administration de la CISAC, je travaille activement avec des collectifs internationaux pour garantir que nous protégeons les droits de création dans un contexte de prolifération de l'IA et, plus récemment, la SOCAN, en partenariat avec d'autres organisations musicales canadiennes, a écrit au gouvernement du Canada concernant l'impact de l'IA sur l'industrie musicale, fournissant des recommandations visant à garantir que l'IA ne remplace pas la créativité et la culture humaines.»

«Alors que la législation sur le droit d’auteur approche de son centenaire, la SOCAN se prépare à mettre en avant un programme qui respecte l’art et l’artisanat de la création musicale tout en adoptant les nouvelles technologies.»

Patrick Rogers, PDG, Music Canada

«En 2023, nous avons eu l’occasion de participer à un véritable processus réglementaire unique en son genre.»

«Avec l'adoption du projet de loi C-11 (Loi sur la diffusion en continu en ligne), le CRTC a été chargé de moderniser la Loi sur la radiodiffusion et de créer de nouveaux cadres pour les services de diffusion en continu en ligne afin de contribuer au contenu canadien et autochtone. Music Canada s'est fixé pour objectif d'être une source fiable pour le CRTC sur ce à quoi ressemble aujourd'hui l'industrie de la musique commerciale et sur la manière dont les artistes atteignent leurs fans et réussissent sur un marché mondial de la diffusion en continu. Nous sommes impatients de participer à ce processus tout au long de 2024.»

«L’année dernière a également été marquée par des progrès rapides dans le domaine de l’intelligence artificielle, qui peuvent ouvrir une nouvelle ère passionnante pour la créativité et le contenu – mais qui constituent également une menace sérieuse pour les industries créatives et les artistes si elles ne sont pas réglementées. Il n'a jamais été aussi critique que nos cadres juridiques et en matière de droits d'auteur restent solides face aux mauvais acteurs qui veulent exploiter le travail, la voix et l'image des artistes sans leur consentement, leur crédit ou leur compensation.»

«L'industrie musicale a été l'un des premiers à adopter l'IA, et les grands labels travaillent avec des entreprises prêtes à respecter les droits des artistes et des créateurs - et ils trouvent des moyens incroyables d'apporter aux consommateurs une IA qui change le monde et de nouveaux outils pour aider les artistes à atteindre leurs objectifs de carrière et de création. Nous sommes ravis de travailler avec le gouvernement et nos pairs de l'industrie créative en 2024 pour contribuer à l'établissement de politiques qui encouragent le développement éthique de ce nouveau marché passionnant.»

Margaret McGuffin, PDG, Music Publishers Canada

«L'équipe de Music Publishers Canada a hâte d'accueillir 2024 et de travailler avec nos membres pour CRÉER, PROMOUVOIR ET PROTÉGER les chansons et les partitions canadiennes au Canada et dans le monde. Nos éditeurs NXTGen dirigent bon nombre de nos activités 2024, notamment les activités de réseautage, de mentorat et d’exportation, et nous sommes impatients d’accueillir notre sixième cohorte de notre important accélérateur national Women in the Studio. Music Publishers Canada regarde constamment autour de nous pour voir où nous pouvons favoriser un changement positif, et nous mettons tous nos partenaires au défi de faire de même.»

«Je me concentre déjà sur les consultations qui ont débuté à Ottawa au sujet de l'IA, et c'est une priorité pour mes membres en 2024. Le MPC reconnaît que l'intelligence artificielle a le potentiel d'être extrêmement bénéfique lorsqu'elle est mise en œuvre de manière responsable et éthique et nos membres explorent déjà les avantages de cette nouvelle technologie. Cependant, le taux étonnant d'acquisition (ou parfois d'appropriation) d'ensembles de données et de contenus protégés par le droit d'auteur du côté des entrées, ainsi que le développement de modèles d'IA génératifs du côté des sorties, présentent de sérieux risques pour les créateurs canadiens et les entreprises qui investissent dans eux.»

advertisement
Geoffroy
Alex Dozois

Geoffroy

Français

Nouveautés et albums canadiens à venir: le Montréalais Geoffroy de retour avec « Good Boy »

Cette semaine, des nouveautés de Jim Cuddy, Tevet Sela, Kym Gouchie et Ellen Doty sont également disponibles.

Les albums canadiens sont à l'honneur cette semaine, alors que le Prix de musique Polaris a annoncé sa longue liste de 40 albums. Alexisonfire, favori de longue date du post-hardcore, vient a quant à lui d'annoncer un nouvel album live.

Cette semaine apporte également un certain nombre de nouveautés, dont l'artiste montréalais en constante évolution Geoffroy. Il rejoint Jim Cuddy, leader de Blue Rodeo, qui vient de sortir un nouvel album solo, ainsi que Christin Hyshka, The Hi Tops,Maggie Andrew, Kym Gouchy, Wild Remedy et plus encore. Les autres artistes annonçant des dates de sortie sont Mo Kenney, Mia Kelly et KROY.

continuer à éleverShow less
advertisement