advertisement
Français

Bulletin Billboard Canada FYI: Lancement de 86 Media House avec «Disco's Revenge» produit par Nile Rodgers

Font également la une des journaux de l'industrie cette semaine: l'ancien agent de Dire Straits, Ed Bicknell, revient à la Semaine de la musique canadienne, la société de musique s'adresse directement aux fans, Bandzoogle publie ses chiffres et le groupe new wave torontois Pukka Orchestra est réédité.

Nile Rodgers in Disco's Revenge

Nile Rodgers dans Disco's Revenge

Photo de courtoisie

Ed Bicknell, ancien agentde Dire Straitsrevient cette année à la Semaine de la musique canadienne (CMW) avec des entrevues principales mettant en lumière le promoteur de concerts vétéran basé à Los Angeles, Bill Silva, le 4 juin, et l'avocat et auteur du divertissement Donald Passman, le 5 juin à l'hôtel Westin Harbour Castle de Toronto.

Et voici un extrait d'entrevue fascinant avec Mark Knopfler qui a été tourné en janvier de cette année, juste avant que le fondateur des Dire Straits ne vende sa collection de 120 guitares et amplis lors d'une vente aux enchères chez Christie's qui a rapporté plus de 11 millions de dollars.


advertisement


– David Harris et Sam Sutherland ont lancé 86 Media House , une société de production boutique et une agence numérique à Toronto. Le projet de lancement est Disco's Revenge, en partenariat avec Elevation Pics. Il s'agit d'un documentaire disco avec Paramount et Bell Media à bord, et il sera présenté en première les 2 et 3 mai au Hot Docs Cinema de Toronto. Les producteurs exécutifs incluent Nile Rodgers et Stanley Nelson. Les deux fondateurs dirigeaient auparavant l'agence interne et la branche de production d'Universal Music Group à Toronto, produisant plusieurs titres de films et de télévision acclamés.

– Félicitations à Paul Sanderson, un de ces types incroyablement intelligents qui peuvent apparemment faire tout ce qu'ils veulent et le font extrêmement bien. L'aigle juridique célèbre à la fois le 40e anniversaire du cabinet Sanderson et l'arrivée de son fils Jesse, ce qui marque peut-être une première pour une lignée de deuxième génération dans un cabinet canadien de droit du divertissement.

Comme papa, qui a une réputation crédible en tant que guitariste et auteur-compositeur de blues-rock avec quatre albums sortis avec son groupe Blue Room, Jesse a une formation en musique classique et joue du piano, du sax, du banjo et de la guitare. Il est également avocat dans le Massachusetts depuis 2022. La famille est composée de foutus cerveaux.

advertisement

En dehors de sa pratique du droit, Paul Sanderson est bien connu pour avoir écrit quatre éditions de Musicians and the Law in Canada, une bible pour toute personne impliquée dans le secteur de la musique ici.

– La plateforme Web canadienne Bandzoogle a annoncé qu'en 2023, les musiciens ont réalisé plus de 16,4 millions de dollars de revenus sans commission grâce aux outils de vente directe aux fans de la plateforme, soit une augmentation de 21 % par rapport à 2022.

En décomposant les chiffres, les musiciens ont vendu pour plus de 8,8 millions de dollars de produits dérivés, notamment des vêtements, des CD et des vinyles. La musique numérique a enregistré une augmentation de 28 % sur un an, récoltant 1,7 million de dollars.

– La riche carrière de Gary Kendall lui a valu neuf extraordinaires trophées Maple Blues Award, reconnaissant son jeu de basse, son appartenance de longue date à la fraternité Toronto Blues et au Downchild Blues Band. Il a également mené une carrière tout aussi extraordinaire au sein de nombreux ensembles aux influences blues qui ont tenu une résidence dans de nombreuses tavernes de Toronto. Afin de gagner du temps avant de se lancer dans la saison des festivals d'été avec Downchild, le bassiste de blues incontournable a réservé des dates ce mois-ci pour jouer des concerts avec The Kendall Trio, rejoint par le guitariste Teddy Leonard et le batteur Tyler Burgess au Castro's dans le quartier Queen East de Toronto et le Moonshine Cafe d'Oakville. Ci-dessous, avec le Maple Blues Band.

advertisement


– Le groupe new wave torontois des années 1980, Pukka Orchestra, apparemment mal en point, a gagné sa part de succès, remportant un CASBY Award et un nombre restreint mais durable de succès radiophoniques tels que «Might As Well Be On Mars» et «Cherry Beach Express», mais juste au moment où la traction les conduisait dans la bonne direction, leur maison de disques a été mise sous séquestre, puis le chanteur, guitariste et compositeur Graeme Williamson a développé un problème de santé débilitant. Il est décédé en 2020. Aujourd'hui, 20 ans après une réunion de courte durée, le label canadien de réédition des anciens Pacemaker a publié une collection de 11 titres mis à jour, retravaillés, remixés et remastérisés, disponibles via des DSP tels qu'Amazon, Spotify, YouTube et Apple. Ci-dessous, vous trouverez la vidéo des paroles de «Every Man and Woman Is A Star» de la collection.

advertisement


Ari Hicks une sirène doom torontoise de 24 ans, a gagné plus de 90 millions d'abonnés sur des plateformes telles que TikTok, construites sur une succession de vidéos et d'EP intelligents. Il semble qu'elle améliore son jeu pour inclure des émissions en direct, selon une nouvelle annonce de signature de l'agence Feldman.


– Le rockeur originaire du Cap-Breton, Matt Minglewood, est un nom de renom depuis près d'un demi-siècle et sur la route depuis 60 ans. Il commence la nouvelle année avec une série de spectacles de théâtre sur la côte Est qui sont présentés comme une rétrospective de sa carrière, avec Kylie Fox, chanteuse de St. John, ouvrant tous les spectacles. Tous les spectacles sont produits par le promoteur de Fredericton, Joe Bamford, qui est l'agent de Minglewood depuis 50 ans.


– Les conséquences post-Covid continuent d’entraver le bien-être des salles de concert britanniques de petite et moyenne taille. Aujourd'hui, une coalition vante les mérites d'un prélèvement d'une livre sterling qui serait ajouté aux billets pour les spectacles dans les arénas et les stades, l'argent récolté étant utilisé pour soutenir les citoyens de base, éventuellement via une fiducie mise en place par le groupe professionnel LIVE, selon un rapport publié dans CMU. Ici vous pouvez lire les transcriptions d'une récente réunion parlementaire britannique.Enquête de la commission Culture, Médias et Sport sur la crise à laquelle sont confrontées les salles de concert populaires. L’initiative mérite un examen minutieux, car le secteur de la musique live au Canada est également entravé par les luttes post-Covid.

advertisement

advertisement
Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)
Photo d' Austin Distel sur Unsplash
Français

Dans les médias: Alors que les divisions s’élargissent, CBC mérite toujours d’être défendue (Chronique)

Le radiodiffuseur public canadien est régulièrement critiqué et le pire, c'est qu'il mérite trop souvent des critiques. Mais sans cela, que se passe-t-il alors?

Qu'on le veuille ou non, CBC est notre source d'information essentielle

Rick Salutin, porte-parole et porte-parole en matière de médias, s'oppose à la rhétorique électorale du chef conservateur Pierre Poilievre, Brûlons et détruisons la CBC, avec un article d'opiniondu Toronto Star dans lequel il donne son vote de confiance au Old Dear que nous aimons trop souvent mettre au pilori lors d'assemblées publiques.

Les louanges de Salutin sont plus un compliment détourné qu'un éloge inconditionnel, mais tout soutien au radiodiffuseur public de nos jours est un cri de miséricorde dans une mer cruelle qui réclame la défenestration.

continuer à éleverShow less
advertisement