advertisement
Français

Media Beat, 14 décembre: Des auteurs canadiens piratés par l’IA

La chronique hebdomadaire aborde également les coûts et les pressions continues exercées contre les rédactions.

Media Beat, 14 décembre: Des auteurs canadiens piratés par l’IA
Photo d' Austin Distel sur Unsplash

Rogers cède sa participation dans Cogeco pour 829 M$ à la CDPQ

Le deuxième plus grand fonds de pension au pays avec des actifs gérés de 42 milliards de dollars, la Caisse de dépôt et d'investissement du Québec, a accepté d'acheter la participation minoritaire de Rogers Communications dans la société de télécommunications québécoise Cogeco Inc. et de devenir en outre «un investisseur clé» dans le secteur multi- conglomérat à plusieurs niveaux qui possède des services de câble, de radio, de télévision, de téléphone et d'Internet au Canada et aux États-Unis

Les transactions n'affectent pas le contrôle effectif de Cogeco inc., dont la famille fondatrice Audet et sa société Gestion Audem détenaient 69 % des droits de vote. Cogeco Inc. détient 84 % des droits de vote sur Cogeco Communications, selon le CRTC.


advertisement

«Cette vente démontre une fois de plus notre engagement à renforcer notre bilan de qualité investissement et à réduire de manière agressive notre ratio de levier d'endettement», a déclaré Tony Staffieri, PDG de Rogers, dans un communiqué.

Encore de mauvaises nouvelles pour l’IA, impliquant cette fois des auteurs canadiens

Une enquête de CBC News a révélé qu'au moins 2 500 livres protégés par le droit d'auteur écrits par plus de 1 200 auteurs canadiens ont été piratés en ligne dans le cadre d'un ensemble de données aujourd'hui disparu de plus de 191 000 livres électroniques qui ont été utilisés sans autorisation à des fins de formation et de recherche en intelligence artificielle.

L'existence de l'ensemble de données et les faits marquants ont été révélés plus tôt cette année dans The Atlantic et ont conduit l'American Authors Guild à intenter un recours collectif alléguant des violations de la loi sur le droit d'auteur en entraînant des modèles de langage sans l'autorisation des auteurs.

Le gouvernement réduit la couverture médiatique

Les médias d'information au Canada sont en crise, c'est du moins l'argument avancé avec force par Josh Dehaas, du conseil de la Fondation de la Constitution canadienne. Son éditorial, publié sur the Hub , présente avec diligence des exemples flagrants de gouvernements au Canada entravant l'accès des journalistes à l'information, les ressources en diminution avec lesquelles les salles de rédaction doivent travailler et souligne clairement que le nombre de journalistes a été réduit de moitié au cours de la dernière décennie. C'est une lecture qui donne à réfléchir.

advertisement

Comment le travail à distance affecte les jeunes journalistes

Les salles de rédaction étaient autrefois le cœur et l’âme de chaque journal, mais la COVID a fait du travail à domicile la nouvelle norme, puis les coupes budgétaires ont suivi ont aussi fait du travail à distance la nouvelle, nouvelle norme. Aujourd’hui, il existe de moins en moins d'endroits où les journalistes, jeunes et moins jeunes, peuvent partager leurs expériences, collaborer et nouer des liens qui créent ce qui a autrefois aidé les novices à devenir des journalistes légendaires. Chloe Hannan est à l'origine de cet article, publié par le portail King’s Journalism, The Signal.

Inquiétudes soulevées concernant le financement des salles de presse canadiennes par le gouvernement et les grandes entreprises technologiques

La plupart des Canadiens obtiennent désormais leurs nouvelles en ligne. En 2022, les revenus de la publicité en ligne au Canada s'élevaient à 14 milliards de dollars, Meta et Google recevant environ 80 % de ces revenus.

Alors que les plateformes numériques génèrent des milliards de dollars grâce à la publicité en ligne, de plus en plus de médias ferment leurs portes chaque année, en grande partie à cause d’une perte de revenus publicitaires.

advertisement

La loi sur l’information en ligne espère en partie corriger ce déséquilibre, même si le gouvernement fédéral continue de faire de la publicité sur les plateformes appartenant à Meta. Dans un discours émouvant prononcé lors d'une séance du Comité du patrimoine canadien la semaine dernière, Peter Menzies, anciennement au CRTC, a déclaré que «… les deux entités les plus puissantes de notre société sont les gouvernements et les grandes entreprises technologiques qui aspirent les données… »

advertisement

Le résultat, comme le rapporte IT World Canada , est que la confiance du public dans le journalisme s'étiolera à mesure que la couverture médiatique sera inévitablement influencée et compromise.

Israël estime le coût initial de la guerre à Gaza à 51 milliards de dollars

Des estimations antérieures évaluaient le coût de la guerre à Gaza à près de 44 milliards de dollars. Comme le rapporte l'agence de presse arabe Anadolu, le Bureau central des statistiques d'Israël a estimé qu'environ 750 000 Israéliens étaient absents du marché du travail en raison du conflit à Gaza, un chiffre qui représente près de 18 % de la population active du pays.

Gaza est en proie à la pauvreté, mais le Hamas ne manque pas d'argent

Le taux de chômage à Gaza est de 47 % et plus de 80 % de sa population vit dans la pauvreté, mais l'organisation politique et militaire au pouvoir en Palestine, le Hamas ne souffre pas, selon un nouveau rapport de NBC News. Le nouveau média souligne que les experts indiquent qu'il dispose d'un portefeuille d'investissement composé de biens immobiliers et d'autres actifs d'une valeur de 500 millions de dollars américains et d'un budget militaire annuel pouvant atteindre 350 millions de dollars.

advertisement
Stingray se joint aux radiodiffuseurs indépendants canadiens pour demander le soutien du gouvernement à la radio locale
Photo de Jacob Hodgson sur Unsplash
microphone noir et gris avec pied
Français

Stingray se joint aux radiodiffuseurs indépendants canadiens pour demander le soutien du gouvernement à la radio locale

La grande société de médias s'est associée aux radiodiffuseurs indépendants pour envoyer une lettre au gouvernement fédéral, appelant à des mesures spécifiques pour soutenir le secteur de la radio locale, comme des incitations fiscales pour les annonceurs et des dépenses publicitaires qui leur sont consacrées.

Les enjeux pour les radiodiffuseurs et les musiciens canadiens sont importants dans le prochain budget fédéral.

La société médiatique canadienne Stingray, qui gère plus de 100 stations de radio, s'est associée à des radiodiffuseurs indépendants pour solliciter un soutien fort du gouvernement fédéral en faveur du secteur de la radio locale. Stingray et le groupe de radiodiffuseurs ont clairement exprimé leur message dans une lettre adressée à la ministre des Finances Chrystia Freeland et à la ministre du Patrimoine canadien Pascale St-Onge, réclamant des mesures qui aideront la radio locale dans un contexte de baisse des revenus publicitaires.

continuer à éleverShow less
advertisement