advertisement
Français

Billboard Canada acquiert FYI Music News

Le principal média d’information sur l’industrie musicale canadienne aura bientôt un nouveau domicile.

FYI Music News logo

Il s’agit d’une journée réjouissante pour la musique canadienne : FYI Music News s’associe à Billboard. Au cours des prochaines semaines, FYI s’intégrera à Billboard Canada, ce qui renforce son rôle de référence au sein de l’industrie musicale canadienne.

« Je crois que FYI, combinée à la plateforme de Billboard Canada, peut étendre sa portée partout dans le monde », déclare le magnat de la musique Gary Slaight. « Et [nous pouvons] continuer à raconter l’histoire des nouveaux artistes, des nouvelles entreprises qui ont une incidence ici au Canada. »


Il y a 15 ans, M. Slaight a vu un vide à combler dans le paysage musical. Son père, Allan Slaight, et sa famille ont forgé l’identité de la musique canadienne grâce à l’empire radiophonique Standard Broadcasting, et le magnat est aujourd’hui le plus grand philanthrope dans le domaine des arts et de la culture au pays. Le nom de la famille est associé à certains des endroits et événements les plus prestigieux au pays tels que le Prix de musique Polaris, les prix Juno ou encore l’emblématique salle de spectacle Massey Hall.

advertisement

Mais il manquait une chose, dénotait Gary Slaight. Sur le plan des affaires, la musique canadienne n’avait pas de véritable porte-voix.

« Notre industrie avait besoin d’une voix, affirme-t-il. Nous croyons que les artistes canadiens sont de calibre international et devraient être promus comme tels. »

La solution a été la création de FYI Music News, un journal musical qui couvre le secteur et l’industrie de la musique de l’intérieur. Avec David Farrell aux rênes de la rédaction, FYI a passé les 15 dernières années à transmettre tout ce qui se passe au sein de l’industrie canadienne, des histoires à succès de Drake et Justin Bieber aux nouveaux venus prêts à se démarquer à leur tour. Le journal n’a jamais perdu de vue les personnes qui, en coulisses, jettent les bases du succès des artistes à l’échelle internationale. Avec son infolettre, envoyée chaque jeudi matin aux acteurs de l’industrie musicale du pays, FYI poursuit sa mission.

advertisement

« À mes yeux, FYI était et demeure la vox populi de tous les gens impliqués dans l’industrie musicale canadienne — des créateurs à toutes les personnes qui signent, produisent, diffusent et promeuvent nos artistes », explique M. Farrell, qui édite la publication et l’infolettre depuis leur création.

L’industrie musicale est l’un des secteurs les plus passionnants au pays, et elle prend de l’ampleur. Lorsqu’il s’agit de couvrir l’industrie musicale, personne ne le fait mieux que Billboard. La plateforme prend encore de l’envergure et tire parti de son influence afin de promouvoir et mettre en lumière l’industrie au Canada. Il était donc parfaitement logique qu’elle s’associe à FYI.

« Nous tenons à exprimer notre sincère reconnaissance envers Gary Slaight et Derrick Ross, et nous réjouissons d’accueillir David Farrell dans notre équipe », déclare le président de Billboard Canada, Mo Ghoneim. « Leur dévouement inébranlable et leur désir commun de célébrer le talent canadien amèneront notre mission conjointe plus loin. »

Cette semaine, c’est avec fierté et enthousiasme que nous avons lancé le premier numéro numérique canadien de Billboard, qui braque les projecteurs sur les artistes canadiens d’origine pendjabie — un genre qui fait des vagues partout dans le monde, et pourtant négligé des médias au pays. En joignant nos forces à celles de FYI, nous continuerons à raconter des histoires de ce genre et à dresser un portrait exhaustif de la musique canadienne — des artistes en émergence aux salles de concert, festivals, maisons de disques et travailleurs qui la font exister.

advertisement

« Avec notre plateforme commune, nous ne pouvons qu’étendre notre portée partout dans le monde », déclare Gary Slaight.

advertisement

advertisement
Sean Lalla
Instagram

Sean Lalla

Français

Nécrologies: Sean Lalla, DJ et promoteur canadien du hip-hop et Peetah Morgan, vedette du reggae

Cette semaine, nous soulignons également le décès de la diva cubaine Juana Bacallao et du guitariste et chanteur de rock anglais Bobby Tench.

Sean Lalla, DJ et promoteur de hip-hop canadien, est décédé à l'âge de 49 ans. Son corps a été retrouvé dans un Airbnb à Trinité-et-Tobago le 20 février. Loop News à Trinidad a rapporté que « des responsables ont déclaré qu'une autopsie avait été ordonnée pour confirmer la cause du décès.»

D'origine trinidadienne, Lalla a grandi à Toronto, puis a déménagé à Vancouver en 1996 pour étudier au Cap College. Il a ensuite déclaré à l'hebdomadaire alternatif de Vancouver Georgia Straight: «Je détestais le rythme lent de Vancouver et le manque de choses à faire et d'endroits où aller si vous étiez un passionné de hip-hop. Plutôt que de m'en plaindre, j'ai essayé de faire quelque chose pour lui.»

continuer à éleverShow less
advertisement