advertisement
Français

Les dates canadiennes de Diplo se poursuivent alors qu'il est en procès pour « vengeance pornographique »

Le producteur fait face à une nouvelle poursuite pour avoir prétendument enregistré et distribué des photos et des vidéos intimes sans consentement, mais cela n'a pas affecté ses dates de tournée en cours au Canada, y compris un prochain spectacle au festival Badlands du Stampede de Calgary.

Diplo

Diplômé

Aidan Cullen

Diplo joue une série de spectacles au Canada tout en faisant face à de graves accusations judiciaires aux États-Unis pour inconduite sexuelle.

Dans une nouvelle plainte déposée le 27 juin, une femme identifiée comme Jane Doe allègue que le producteur de musique lauréat d'un Grammy, né Thomas Wesley Pentz, a enregistré et distribué des photos et des vidéos intimes d'elle sans son consentement.


Dans les semaines qui ont suivi le procès de Doe, la dernière d'une série d'allégations d'inconduite sexuelle contre la vedette du divertissement, la tournée de Diplo s'est poursuivie, y compris une série de créneaux importants dans des festivals canadiens.

advertisement

Le 30 juin, il s'est produit au festival de musique Electric Island de Toronto. Le 1er juillet, il a joué au festival de musique Piknic Électronik de Montréal, suivi d'une performance vendredi dernier (5 juillet) au FVDED in the Park à Surrey, en Colombie-Britannique. Ses performances ont été très suivies, et de nombreuses personnes ont publié sur les réseaux sociaux des vidéos de foules enthousiastes.

Ce soir (8 juillet), il doit jouer au festival de musique Badlands de Calgary dans le cadre du Stampede de Calgary sous la direction de son alter ego country, Thomas Wesley.

Le nouveau procès allègue qu'en avril 2016, alors que la femme avait 21 ans (Diplo aurait eu 37 ans), les deux hommes ont commencé à communiquer via Snapchat. Ils échangeaient régulièrement des images pornographiques, affirme le procès, avant de se rencontrer en juin 2016 et d'entamer une relation sexuelle.

Le procès indique que leur relation intime a pris fin en octobre 2023, lorsque la femme a découvert que Diplo les avait enregistrés de manière non consensuelle en train de faire l'amour, et qu'il avait distribué des images et des vidéos à des tiers par SMS et Snapchat. Le procès note que la femme l'a parfois autorisé à faire des enregistrements, mais qu'elle a réitéré qu'il ne devait enregistrer qu'avec son consentement explicite et qu'elle ne voulait pas que le contenu soit distribué.

advertisement

Le procès indique qu'un mandat d'arrêt contre Diplo a été lancé à New York en novembre dernier, après que la femme a dénoncé Diplo au département de police de New York. Dans un courriel adressé à Billboard Canada , les avocats de Diplo ont nié qu'un mandat d'arrêt ait été lancé. Un porte-parole du NYPD a déclaré à Billboard Canada : « Il y a une plainte pénale dans le dossier pour diffusion illégale contre un suspect du nom de Thomas Pentz, qui fait actuellement l'objet d'une enquête par les détectives du NYPD. »

Le procès affirme que Diplo « a utilisé les médias sociaux, ses entités commerciales et sa plateforme en tant qu'artiste musical bien connu pour attirer, attirer et solliciter des femmes dans le but ultime de se livrer à une activité sexuelle avec elles et/ou d'enregistrer cette activité sexuelle sans leur consentement. »

En août dernier, un rapport de police distinct a été déposé à Los Angeles par Shelly Auguste, une femme impliquée dans des litiges juridiques en cours avec Diplo depuis 2020. Elle poursuit actuellement Diplo pour agression sexuelle, violence de genre, intrusion intentionnelle dans les affaires privées, coups et blessures. , agressions, diffamation, souffrance émotionnelle intentionnelle et fraude, un procès civil étant prévu pour l'année prochaine.

advertisement

Diplo poursuit également Auguste pour traque, intrusion et distribution de documents privés. En septembre 2022, un arbitre a déterminé que plusieurs des publications d'Auguste sur les réseaux sociaux, qui comprenaient des paroles de Taylor Swift et une rediffusion d'un tweet de Rihanna, constituaient des violations d'un accord mutuel de non-dénigrement, entraînant une indemnité pécuniaire de 1,2 million de dollars à Diplo.

advertisement

Dans une déclaration envoyée à Billboard Canada , l'avocat de Diplo, Bryan Freedman, a déclaré ce qui suit :

« Dans chaque cas où il y a eu une allégation de conduite inappropriée contre Wes, le résultat a été soit un rejet immédiat d'un faux procès couplé à des excuses, soit une indemnité ordonnée par le tribunal pour Wes de plus de 1,2 million de dollars, soit une lenteur de la fin d’une tentative évidente de shakedown qui n’a mené absolument nulle part. À maintes reprises, Wes a été pris pour cible par un groupe d'individus peu dignes de confiance et leurs avocats sans scrupule, concoctant des mensonges à la recherche d'un salaire sans fondement. Cela semble être la même chose – par exemple, aucun mandat d’arrêt n’a jamais été lancé, malgré ce que prétend cette plainte – c’est pourquoi nous n’avons aucune raison de croire que cela se terminera différemment de tous les autres. »

Diplo a également semblé contester les nouvelles allégations dans une publication Instagram du 29 juin, écrivant dans la légende : « Ne croyez pas ce que vous lisez dans les nouvelles ».

Au milieu de plusieurs affaires portées devant les tribunaux, l'image publique de Diplo semble pour l'essentiel intacte. Il a récemment joué avec Madonna, produit un morceau pour Kylie Minogue et Orville Peck, entre autres, a sorti une collaboration avec l'artiste country Maren Morris et a célébré un mariage au Bonnaroo Music and Arts Festival. En 2023, il s'est produit sur les sept continents. Lors du Super Bowl de l'année dernière, il a été photographié avec le gouverneur de Californie, Gavin Newsom.

Producteur prolifique depuis deux décennies, avec 6,2 millions d'abonnés sur Instagram et une liste de collaborateurs dont Beyoncé et Justin Bieber, son influence reste importante, avec 34,5 millions d'auditeurs mensuels sur Spotify uniquement.

advertisement

Les affaires judiciaires ont été couvertes par d'éminents médias musicaux, notamment Billboard, Vanity Fair et Rolling Stone, mais ne semblent pas avoir affecté les réservations pour les dates des festivals canadiens ou son spectacle au Stampede de Calgary ce soir.

Le spectateur Wilson Sy a déclaré qu'il n'était pas au courant des allégations concernant Diplo et qu'il n'avait pas entendu parler du nouveau procès lorsqu'il a décidé de se rendre à l'Electric Island de Toronto le 30 juin. Selon Sy, l'atmosphère était « positive » et « électrique », » avec les participants au set de Diplo dansant côte à côte. Il n'a entendu personne parler du procès. « L'actualité juridique n'a pas été évoquée », dit-il. « Tout le monde s'amusait et s'amusait.» Sy dit que s'il restera fan de Diplo dépend de l'évolution des cas. « Je suppose que j'aimerais voir comment l'histoire se déroule… Nous devons juste attendre et voir ce qui se passe avec lui. »

Un homme qui était présent au Piknic Électronik de Montréal le 1er juillet a déclaré que, comme Sy, il n'avait pas entendu parler des allégations. « Personne n'a mentionné le procès pendant que j'étais là-bas », dit-il. « Il m'a semblé que la grande majorité des gens étaient là juste pour danser, boire et s'amuser pendant un jour de congé. » (Il a demandé à ne pas être identifié.)

advertisement

Billboard Canada a envoyé des demandes de commentaires aux organisateurs de Electric Island, FVDED in the Park et Badlands. Live Nation, Blueprint et Platform Entertainment n'ont pas encore répondu.

Un porte-parole de Piknic Électronik a envoyé la déclaration suivante :

« Notre organisation condamne tout acte d'intimidation, d'agression de quelque nature que ce soit, et n'encouragera jamais de comportements abusifs, qu'ils proviennent d'artistes, d'acteurs de l'industrie ou du public. Les valeurs fondamentales de respect, de bienveillance et d'inclusion font partie intégrante de qui nous le sommes depuis notre création. Concernant Diplo, des allégations ont été faites, et nous suivrons de près l'évolution de la situation. »

Le nouveau procès met en lumière les allégations passées contre Diplo, notamment celles du rappeur Azealia Banks, qui est cité dans le procès comme ayant déclaré sur un balado que « Diplo m'a définitivement trouvé sur Myspace. Je lui attribue toujours le mérite d'avoir lancé ma carrière, mais oui, j'ai dû lui donner un [vagin] d'adolescent pour le faire. Il s'en est toujours pris aux jeunes filles ethniques.

Il continue en faisant référence à une femme nommée Quen Blackwell, qui, alors âgée de 19 ans, selon le procès, a expliqué sur TikTok qu'elle vivait au domicile de Diplo, qui, selon le procès, avait 42 ans à l'époque.

Une accusation supplémentaire est mentionnée dans le procès, concernant une agression présumée à Las Vegas en 2019. Extrait du procès : « La victime présumée a déclaré qu'elle avait été invitée à une afterparty lors de l'un des concerts de Diplo à Las Vegas, Nevada, où il a joué elle avec de la marijuana et de l'alcool. Peu de temps après, Diplo aurait forcé la femme à entrer dans sa chambre d'hôtel où il ne l'a pas laissée sortir jusqu'à ce qu'elle lui fasse une fellation. La femme a intenté une action en justice contre lui en 2021, mais l’a retirée peu de temps après. »

Pendant ce temps, la tournée de Diplo continue. Il se produit au Badlands à Calgary ce soir (8 juillet) avant de jouer aux États-Unis et en Europe.

advertisement
deadmau5
Matt Barnes

deadmau5

Français

Nouveautés et albums canadiens à venir : deadmau5 revient avec un nouvel EP, Menno Versteeg de Hollerado se lance en solo

Boy Golden et Begonia ont également de nouvelles sorties cette semaine, tandis que Geddy Lee et Alex Lifeson de Rush rééditent leurs albums en solo.

Une semaine au milieu de l'été apporte son lot de nouveautés notables de la part d'artistes canadiens, dont Oleyada etRuss Brannon. Tout juste après avoir fait la couverture exclusive du nouveau Rolling Stone Québec, deadmau5 est également de retour avec un nouvel album, some ep, qui combine sa première musique en deux ans avec son alter ego Testpilot.

For Eden, quant à lui, est le deuxième album du compositeur indie folk/roots Boy Golden (Liam Duncan). Son premier album, Church of Better Days, a atteint la première place des radios alternatives canadiennes et il est rapidement devenu un favori sur le circuit des tournées. Déjà lauréate d'un prix Juno, la Winnipegoise Begonia fait tourner les têtes avec sa voix puissante et naturelle, et son nouvel album Open Swim fera passer le message.

continuer à éleverShow less
advertisement